Communiqué de presse : L’Éthiopie prend des mesures pour limiter l’impact d’une nouvelle sécheresse

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Le phénomène El Niño et le changement climatique ont perturbé deux saisons des pluies, impactant négativement le quotidien de millions de personnes en Éthiopie et dans la Corne de l’Afrique.

La sécheresse touche environ 5,6 millions de personnes en Éthiopie, en particulier dans les communautés pastorales de l’État Régional Somali, des régions de plaines de Borena, Bale et Gujji dans l’État Régional Oromia ainsi que dans la région du sud de l’Omo dans l’État des Nations, Nationalités et Peoples du Sud.

Dès les premiers signes de sécheresse, le Président éthiopien Dr. Mulatu Teshome et d’autres hauts représentants du governement se sont déplacés dans les régions touchées et ont rencontré les populations locales pour discuter des solutions envisageables pour limiter l’impact de la nouvelle sécheresse.

De plus, une Commission nationale de gestion des risques de désastres (National Disaster Risk Management Commission ) a été constituée. Avec le Poste de commande national (National Command Post) présidé par le Vice-Premier Ministre éthiopien Mr Demeke Mekonen, elle réalise des études sur la situation des régions affectées par la sécheresse.

Dans une interview donnée le 8 mars, le Vice-Premier Ministre Mr Demeke Mekonen a souligné l’engagement du gouvernement pour limiter l’impact négatif de la sécheresse sur la vie des personnes et de leur bétail dans les communautés pastorales.

Le gouvernement a alloué 47 millions de dollars pour fournir de la nourriture et des services médicaux aux personnes affectées par la sécheresse. Ces programmes d’aide n’affectent cependant pas les efforts de développement en cours dans le pays, d’après le Vice-Premier Ministre.

Pour faire face à la sécheresse à un niveau régional, les chefs d’État et de gouvernement de l’Éthiopie, de Djibouti, du Kenya et de la Somalie ont signé le 22 février 2017 la Déclaration de Mogadishu sur la coopération régionale sur la sécheresse en cours (Mogadishu Declaration on Regional Cooperation on the Current Drought) appelant à une “collaboration internationale et à un partenariat régional entre les gouvernements, la société civile, les organisations d’aide, le secteur privé et les donateurs internationaux”.

Dans cet esprit de partenariat régional, l’Éthiopie a donné plus de 7 200 quintaux d’aide alimentaire d’urgence et 26 667 cartons de lait à la région Somaliland après que l’administration de cette dernière ait déclaré l’existence d’une sécheresse aigue.

Au cours des dernières années, le gouvernement éthiopien a créé des institutions dédiées et a acquis une certaine expérience pour limiter l’impact des sécheresses. Le pays a partagé son expérience à la Conférence humanitaire d’Istanbul en 2016.

L’année dernière, le gouvernement éthiopien et les partenaires humanitaires ont agi efficacement contre la sécheresse provoquée par le phénomène El Niño, en envoyant de l’aide alimentaire à plus de 10,2 millions de personnes et en déployant une aide d’urgence massive dans le pays, touchant 1,5 million de foyers. Environ 3,1 millions d’enfants ont été pris en charge par des programmes d’alimentation à l’école, et 2,7 millions de personnes ont été assistées pour accéder à de l’eau potable.

Durant la campagne d’aide de 2016, les donateurs internationaux ont contribué à hauteur de près d’un milliard de dollars et le gouvernement éthiopien a dépensé plus de 735 millions. Les efforts combinés du gouvernement et de ses partenaires ont contribué à sauver un très grand nombre de personnes et ont permis d’éviter une catastrophe humanitaire majeure dans le pays.

Ambassade d’Éthiopie à Bruxelles − Contact


Watch our Embassy’s videos